HARMONIUM


HARMONIUM
HARMONIUM

HARMONIUM

Instrument à anches libres, à clavier et à soufflerie. Deux soufflets, actionnés en alternance par les pieds, ou une soufflerie électrique alimentent le réservoir en air. À la différence de l’orgue, l’harmonium ne comporte pas de tuyaux. Il possède un ou deux claviers et un nombre variable de registres, de quatre, huit ou seize pieds: flûte, hautbois, cor anglais, basson, clarinette, musette, bourdon, harpe éolienne, voix céleste, etc. Un dispositif permet des registrations différentes pour les deux mains. L’orgue américain ou cottage organ ou melodeon ou melodium , apparenté à l’harmonium, fut inventé vers 1835 par un artisan du facteur d’orgues français Jacob Alexandre et perfectionné par ce dernier sous le nom d’"orgue Alexandre". La régale (XVIe s.), sans tuyaux et à anches battantes, peut être considérée comme l’ancêtre de l’harmonium. Certains instruments à anches libres, parmi lesquels l’"orgue expressif" de Gabriel Joseph Grenié (1810) et surtout le "poïkilorgue" de Dominique Hyacinthe Cavaillé-Coll (1834), aboutirent à l’harmonium breveté en 1842 par Alexandre François Debain. Diverses améliorations, telles la "double expression" (inventée par Victor Mustel en 1854), qui permet de nuancer différemment les aigus et les graves, et le "prolongement", qui maintient abaissées une ou plusieurs touches, furent ensuite apportées à l’harmonium. L’instrument n’a jamais réussi à se faire une place au concert. Au XIXe siècle, il était utilisé dans les salons, soit comme soliste, soit pour compléter un petit ensemble orchestral... Il remplace également l’orgue dans les cérémonies religieuses. Le répertoire de l’harmonium comprend, outre la musique liturgique, des œuvres de Louis Lefébure-Wély, Sigfrid Karg-Elert et Guy Ropartz, ainsi que des lieder pour voix et harmonium de Max Reger et les Feuillages du cœur (Herzgewächse ) op. 20 d’Arnold Schönberg, mélodie pour soprano, célesta, harmonium et harpe (1911), d’après un poème des Serres chaudes de Maeterlinck.

harmonium [ armɔnjɔm ] n. m.
• 1840; d'apr. harmonie
Instrument à clavier et à soufflerie, comme l'orgue, mais qui est (comme l'accordéon) muni d'anches libres au lieu de tuyaux. Harmonium transpositeur. Tenir l'harmonium de l'église.

harmonium nom masculin (de harmonie) Instrument à air, à anches libres, sans tuyaux, muni d'un système de soufflerie, d'un clavier et de registres.

harmonium
n. m. Instrument de musique à soufflerie, sans tuyaux, à anches libres et à clavier, d'une étendue de cinq octaves pleines.

⇒HARMONIUM, subst. masc.
MUS. Instrument à clavier et à soufflerie comme l'orgue, mais qui, à la différence de ce dernier, est muni d'anches libres au lieu de tuyaux; ,,orgue de salon`` (LITTRÉ). Jouer de l'harmonium; chanter en s'accompagnant sur l'harmonium. À un moment, le Père Bataillet a entonné sur l'harmonium la belle chanson de Frédéric Mistral, Jean de Tarascon pris par les corsaires (A. DAUDET, Port-Tarascon, 1890, p. 207).
Loc. Tenir l'harmonium (dans une église, un temple). En jouer (pendant les offices). Il tenait l'harmonium, le dimanche matin, au culte de la rue Madame (GIDE, Si le grain, 1924, p. 495).
Prononc. et Orth. : []. Att. ds. Ac. dep. 1878. Étymol. et Hist. 1840, 9 août (Brevet déposé en France par A. DEBAIN, d'apr. SACHS, Real. Lexikon der Musikinstrumente, Berlin, 1913, p. 181). Mot sav. créé d'apr. harmonie. Fréq. abs. littér. : 79.

harmonium [aʀmɔnjɔm] n. m.
ÉTYM. 1840; mot créé d'après harmonie par Debain, qui perfectionna l'instrument.
Instrument à clavier et à soufflerie (comme l'orgue), mais qui est (comme l'accordéon) muni d'anches libres au lieu de tuyaux ( Harmonicorde, 2.). || On a d'abord appelé l'harmonium mélodium, orgue expressif. || Pédales actionnant la soufflerie d'un harmonium. || Harmonium à deux claviers. || Harmonium à clavier mobile ( Transpositeur). || Registres, basses, dessus d'un harmonium. || Jouer de l'harmonium à l'église, au temple (→ Caquetage, cit. 2; entre-temps, cit. 2). || Accompagner une chorale à l'harmonium. || Harmonium portatif. Guide-chant. || Des harmoniums.
1 Jean de L. a toute sa vie dirigé la maîtrise de la paroisse, convaincu que sans lui l'église manquerait de tout son lustre et voilà que le clergé assourdi l'invite à fermer son harmonium et à disperser les chantres.
M. Jouhandeau, Chaminadour, II, XIII.
2 C'était à une répétition de chant de Noël qu'elle avait vu Jean pour la première fois. Elle était montée à la tribune du temple, où des jeunes filles entouraient le pasteur assis devant l'harmonium (…) Il tourna la tête vers Pauline, les mains sur le clavier (…)
J. Chardonne, les Destinées sentimentales, p. 38.

Encyclopédie Universelle. 2012.

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Harmonium — Sn erw. fach. (19. Jh.) Neoklassische Bildung. Die Verbesserung eines Tasteninstruments, das der Orgel nachempfunden war (frz. orgue expressif) wurde von ihrem Konstrukteur, dem Franzosen A. F. Debain harmonium genannt (in Anlehnung an das Wort… …   Etymologisches Wörterbuch der deutschen sprache

  • Harmonĭum — Harmonĭum, jetzt allgemein gebräuchlicher Name für die erst im 19. Jahrh. aufgekommenen orgelartigen Tasteninstrumente mit frei schwingenden Zungen ohne Aufsätze, die sich von dem ältern Regal (s. d.) hauptsächlich dadurch unterscheiden, daß sie… …   Meyers Großes Konversations-Lexikon

  • Harmonium — eller stueorgel blev især brugt i de danske kirker. Det var almindeligt at de mindre danske kirker først anskaffede sig et harmonium, og sidenhen når de fik råd, anskaffede de sig et orgel. Bestanden af harmoniummer toppede omkring år 1900, og i… …   Danske encyklopædi

  • harmonium — keyboard instrument, 1847, from Fr. harmonium, from Gk. harmonia (see HARMONY (Cf. harmony)). Invented c.1840 …   Etymology dictionary

  • harmônium — s. m. O mesmo que harmônio.   ♦ Grafia em Portugal: harmónium …   Dicionário da Língua Portuguesa

  • harmónium — s. m. O mesmo que harmônio.   ♦ Grafia no Brasil: harmônium …   Dicionário da Língua Portuguesa

  • Harmonium — Harmonium: Der Name des orgelartigen Tasteninstruments wurde im 19. Jh. entlehnt aus frz. harmonium, einer Bildung des französischen Orgelbauers A. F. Febain (1809–1877) zu griech. harmonía (vgl. ↑ Harmonie), die auf den vollen und harmonischen… …   Das Herkunftswörterbuch

  • Harmonium — Har*mo ni*um (h[aum]r*m[=o] n[i^]*[u^]m), n. [NL. See {Harmony}. ] A musical instrument, resembling a small organ and especially designed for church music, in which the tones are produced by forcing air by means of a bellows so as to cause the… …   The Collaborative International Dictionary of English

  • Harmonium — Harmonĭum, orgelartiges Tasteninstrument, dessen Töne durch Metallzungen entstehen, die durch einen Luftstrom in Schwingung gesetzt werden; von Grenié 1810 als Expressivorgel (Orgue expressif) erfunden, 1818 durch Häckel verbessert und… …   Kleines Konversations-Lexikon

  • harmónium — → armonio …   Diccionario panhispánico de dudas